LES AUTEURS DU HARCELEMENT CRIMINEL EN FRANCE

 

 

LES AGENTS DE LA SÉCURITÉ NATIONALE A 99,99% EN FRANCE

QUE FONT-ILS?

LES AUTRES RESPONSABLES DE CE DRAME

TÉMOIGNAGES SUR LEUR CULPABILITÉ

LEUR APPARITION

LEUR COMMUNICATION

LEUR PHILOSOPHIE

LEURS POINTS FORTS ET FAIBLES

I°) LES AGENTS DE LA SÉCURITÉ NATIONALE A 99, 99%  en France ???
–La sécurité  nationale (police, armée, renseignements généraux) a en charge la sécurité des citoyens, du territoire mais aussi des intérêts  nationaux.
Tout le monde est fier, rassuré et sécurisé de les avoir à proximité.
–Les accuser de ces méfaits n’est pas chose facile, ni enthousiasmant pour les victimes, mais, LES FAITS SONT LA.
Il faut appeler un chat un chat et en France nous avons beaucoup de mal  à le faire en ce qui concerne les sujets tabous.
C’est toujours le politiquement correct qui doit dominer.
–Si les victimes n’avaient pas de preuves irréfutables sur  eux personne  n’OSERAIT les accuser.
–En France nous sommes dans un État centralisé contrairement à certains  pays. Il n’y a qu’une seule police qui est dirigée par le ministère de l’intérieur.
Aucun groupe isolé, important soit-il ne peut se permettre en France, sans que les autorités ne le sachent
—de mettre  sur écoute téléphonique des milliers de citoyens sans défense.
—de les surveiller 24h/24 sans relâche en les suivant de partout.
–d’utiliser des voitures de police et de pompiers pour les suivre
–de mettre les sirènes de police à tout vent pour narguer et avertir des victimes de leur présence lors de leurs déplacements.
–d’utiliser les agents de l’administration française pour  bloquer (refuser, rejeter, annuler…) les démarches administratives des victimes (tribunaux, notaires, CAF, banques…)
–de se mettre en rapport avec les polices d’autres pays pour faire subir le même harcèlement à la victime quand elle voyage (c’est le cas en Allemagne, en Suisse, en Belgique, au Danemark, au Sénégal…)
–etc.   et ceci pendant des années…
En France c’est impossible, un tel groupe est facilement neutralisé en peu de temps, sans parler de la presse qui est redoutable en France et qui se jetterait sur cette affaire corps et âme. Il faut donc  vraiment être très ignorant et très naïf pour  croire le contraire ou simplement être de mauvaise foi  ou pour discréditer les victimes.
–le problème est que :
La police sûre d’elle, de sa supériorité, de son pouvoir et surtout de la confiance légitime  que la population a d’elle,  a sous-estimé les victimes, en se dévoilant auprès de certaines.
Elle a pensé que les victimes n’oseraient jamais les accuser et même si c’était le cas, qui les croiraient ?
Grosse erreur de leur part? cela montre qu’ils ne sont pas infaillibles.
II°) QUE FONT ILS ?
1°) appelés aussi TORTIONNAIRES ou BOURREAUX,ou HARCELEURS ou PERPH,  ou PERP ils  torturent les victimes de différentes manières et sèment la terreur auprès d’elles.
—en agissant directement sur elles par des TORTURES PHYSIQUES, à l’aide d’armes psychotroniques. La victime est bombardé d’ondes électromagnétiques qui active par exemple un récepteur dans le corps de la victime ; ce qui conduit par exemple à des brûlures, des piqures, des allergies, des problèmes respiratoires, des problèmes de circulation sanguine, de l’insensibilité de certains organes, de la  paralysie temporaire, des maux de tête atroces…, le pire c’est la manipulation du sommeil des victimes ; je vous informe que des victimes peuvent être maintenues éveillées sans une minute de sommeil pendant un mois jour et nuit ; certaines victimes reçoivent des sons et des paroles dans la tête, c’est le « VOICE TO SKULL » ; d’autres on peut les faire  tousser à mort à distance ou les faire ronfler comme des baleines….
—en agissant  sur son environnement par des TORTURES PSYCHOLOGIQUES (en utilisant le RÉSEAU). En effet, tout l’entourage (amis, parents, voisins, administration…) de la victime peut être sollicité pour participer volontairement ou involontairement à cet harcèlement. Les agents de l’administration française sont les plus utilisés (CAF, SÉCURITÉ SOCIALE, SERVICES SOCIAUX…), mais les médecins, les hôpitaux,  les avocats, les notaires, les tribunaux ne sont pas en reste. C’est une véritable institution de CORRUPTION, qui est mise en place.
— en agissant dans sa vie privée par des TORTURES MORALES : appartement ou maison sous vidéosurveillance, traquée tous les jours 24h/24, 7jours /7 comme du gibier dans tous ces déplacements, humiliée en permanence, poussée au suicide ou à la folie… En effet,  des victimes ont été conduites de force UNE semaine ou un mois dans un hôpital psychiatrique pour souvent les DÉCRÉDIBILISER.
2°)ces tortionnaires  peuvent être qualifiés de  barbares, sans foi ni loi, à la limite, des animaux à face humaine, tellement que leurs actes dépassent l’imagination du commun des mortels.
–toujours en cachette, ils ne se montrent jamais directement mais par personnes interposées, en passant par les assistantes sociales par exemple.
Ils ont des PIONS, c’est-à-dire des personnes  qui sont en mission pour eux auprès des victimes. Ensuite vient le RÉSEAU, c’est-à-dire toutes les personnes et les structures que la victime est susceptible de fréquenter (parents, amis, administration
III°) LES AUTRES RESPONSABLES DE CE DRAME
Les tortionnaires ou bourreaux ou perph  ou perp sont des  » EXÉCUTEURS », ils mettent  en pratique cette fameuse technologie. Au-dessus d’eux, se trouvent des SCIENTIFIQUES, des CHERCHEURS, des INDUSTRIELS, l’ARMEE,  les POLITIQUES…sans oublier les  MÉDECINS et les HÔPITAUX.
IV°) TÉMOIGNAGES SUR LEUR CULPABILITÉ
1°) Témoignage 1:
« Je vivais à Montpellier dans mon appartement HLM. C’était un F4. J’ai vécu dans cet appartement 10 années en paix sans aucun problème avant 2007. Un jour de l’année 2007, je me réveille à 3h du matin. C’est la première fois que çà m’arrivait. Le lendemain, pareil et je n’ai pas réussi à m’endormir jusqu’au petit matin; le troisième jour pareil. Je suis alors allée voir mon médecin qui me prescrit des somnifères. Malgré ces derniers, je me réveillais toujours à la même heure et je n’arrivais jamais à me rendormir jusqu’au petit matin. Deux jours après je retourne voir mon médecin qui me prescrit des somnifères plus puissants. Toujours rien . Pendant une semaine le même procédé. Je commençais à m’inquiéter vraiment, car, je mangeais équilibré et je connaissais mon corps. Néanmoins, j’étais entrain de me poser des questions sur MON ALIMENTATION qui pouvait être la cause de ces insomnies répétitives.
La semaine suivante, malgré l’absorption de ces somnifères puissants, toujours à la même heure, 3h du matin, réveil. J’ai entendu un klaxon, mais je n’ai pas fait attention. Je suis sortie de ma chambre pour rentrer dans la cuisine, klaxon, dans les toilettes, klaxon, dans mon bureau, dans la chambre de mon fils pareil. Je me disais, que les gens ne respectent rien, comment pouvait-on à cette heure, s’amuser comme çà? Le même procédé se répéta toute la semaine. Quand j’ouvrais la fenêtre pour voir qui klaxonnait, tout était noir, tout le quartier dormait. En fin de compte, je suis arrivée à comprendre que les klaxons m’étaient bien destinés, et que cela avait un rapport avec mes reveils répétitifs à 3h du matin pile. Mais pourquoi ? Je n’en savait rien à l’époque et j’avais vraiment peur, car c’était l’INCONNU pour moi. En tout cas, je me suis rendu compte qu’Il y’avait quelqu’un qui était dehors et qui savait exactement que je me réveillais à telle heure et QUI VOYAIT TOUT CE QUE JE FAISAIS CHEZ MOI.
La semaine suivante, toujours le même procédé, mais cette fois, les klaxons sont remplacés par de brefs sons de sirènes de police. Mon inquiétude grandissait de jour en jour, car je ne pouvais pas m’expliquer cette situation BIZARRE. Comment des gens à partir de l’extérieur arrivaient à me réveiller toujours à la même heure (3h du matin) ?
Dans la même période, un jour, je marche dans une grande avenue de Montpellier, tout d’un coup, une voiture de POLICE arrive jusqu’à ma hauteur et met le même son de sirène que j’entendais tous les jours depuis une semaine  à 3h du matin. J’étais très choquée, j’ai eu vraiment peur et je me demandais, quel est le rapport entre mon sommeil, ces réveils répétitifs, la POLICE, les SIRENES…, je n’y comprenais RIEN.
La police est partie et a continué ces klaxons pendant un bon bout de temps.
Ensuite, les autres nuits, le réveil, c’était à 2h du matin ou 1h ou minuit et toujours les mêmes sons de sirènes. Parfois, je faisais la maligne et je me disais, que je fais semblant de ne pas réagir, mais rien n’y fait, ils savaient parfaitement que j’étais réveillée.
La voiture de police était maintenant devant mon immeuble toute la journée. Dès que je sortais, les sirènes m’accompagnaient jusqu’à destination. Il en était de même du retour. Chez moi, tous mes mouvements étaient rythmés par les sirènes. Partout où j’allais aussi. J’ai fini par comprendre et accepter que la police pouvait me réveiller à distance à n’importe quelle heure de la nuit et que j’étais suivie et surveillée. Mais comment est ce possible et pourquoi? Très cartésienne, j’avais beaucoup de mal à comprendre. Je ne voyais aucune logique à tout cela.
Je suis allée au commissariat leur en parler et surtout demander des explications. Ils m’ont mis en rapport avec un policier-psychologue. Je suis allée au rendez-vous, il m’explique que tout ce que je racontais était mon imagination et il fallait que j’aille voir un psychiatre le plus rapidement possible. Par la suite, mon téléphone était sur écoute, mon ordinateur entre leurs mains, mon appartement visité, mes appareils modifiés, j’étais dans un autre monde.
Une histoire de fous quoi !
Des discussions avec des médecins ont abouti à la conclusion que j’avais des récepteurs dans le corps qui permettaient à de tierces personnes de me réveiller à distance.
Il a fallait donc regarder mes dernières vaccinations ou opérations chirurgicales pour comprendre la vérité. En fin de compte, une radio de mon corps montre mon crane coupé en deux ; c’était mon opération en septembre 2001 par le Dr JAMMET de l’hôpital Lapeyronie de Montpellier  qui m’avait ouvert la tête ».
2°) Témoignage 2
« Je suis allée un matin à un commissariat de police à Paris pour porter plainte contre le gang stalking dont je suis victime depuis des années. Le policier qui me reçoit  (jeune, très gentil) me demande ce qui m’amène:  « je suis victime de harcèlement criminel en réseau depuis des années, je viens porter plainte » (j’ai dit une seule phrase à peine);  il me demande mes papiers d’identité. Je sors mon permis de conduire, il regarde sur son ordinateur et me demande de l’attendre. Parti avec ma pièce, il revient 10 mn plus tard  et m’annonce que pour la plainte je suis obligée d’attendre une autre personne. Il me demande de retourner dans la salle d’attente. Naïve, je n’ai rien vu venir,  je suis assise gentillement. Une heure plus tard, un policier est venu me chercher et m’a emmené ailleurs à coté de cellules de prisonniers. Je n’ai toujours rien compris. Tout ce que je savais c’est que je ne pouvais plus partir comme je suis venue. Toute la journée j’ai attendu à coté des cellules et le soir, trois policiers bien armés me demandent de les suivre. Ils m’ont emmené dans leur voiture et quelques heures plus tard je me retrouve dans un hôpital psychiatrique (Henry EY). On me met dans une chambre et j’ai été enfermée là-bas pendant un mois avec des injections forcés de médicaments »
3°) Témoignage 3
« Des ondes EEG de forte énergie, venant de satellites espions géostationnaires et pouvant provoquer les symptômes de l’AVC (perte de la motricité, perte de la sensibilité, trouble du langage, perte de la vue, perte de connaissance) sont également à l’origine de la mort de deux présidents africains et de la fin de l’apartheid en Afrique du Sud, pour le plus grand bonheur de tous ses habitants. Bien programmées, ces ondes EEG, connectées au champ bioélectrique de la victime, peuvent donner, chez la victime, des idées, qui occupent ou obsèdent son esprit, au point de l’inciter à commettre des actes répréhensibles (agressions, violences) pouvant aller jusqu’au crime ou à la haine d’une religion, d’un Etat, comme la France, ou d’une personne. Des informations souterraines, qui m’ont été confirmées oralement par des personnes anonymes, sous l’un des gouvernements de Jacques CHIRAC, m’ont fait savoir qu’une organisation criminelle secrète et corrompue, liés à la DCRI, à la DGSE, à la Défense française, cherche à assassiner des personnes de manière furtive, en les ionisant avec des ondes nocives et intelligentes provenant d’un réseau de satellites espions appartenant à la Défense Française. Dans une démocratie, aussi puissante soit-elle, où les gouvernements sont aveugles sur l’existence de cette nouvelle dimension de l’intelligence, le manipulateur par ondes est roi. Le pouvoir et le président d’un pays peuvent devenir des pantins, pour le malheur de tous ses habitants. Si, un jour, ces ondes pouvaient se connecter au champ bioélectrique de tous les habitants de la terre, elles pourraient devenir la dimension du contrôle inconscient de l’esprit par quelques individus, dans laquelle la vie est moins que la vie et chacun moins que lui-même.
Pour la DGSE/DST, le maintien d’une cible vivante sous des rayonnements électromagnétiques est devenu un sport international. Peuvent participer tous ceux qui connaissent ces canaux électromagnétiques militaires, sous lesquels se produisent des tortures par ondes. Ces tortionnaires et harceleurs par ondes de la DGSE/DST, toujours impunis de nos jours, envoient souvent, de façon automatique, vers l’encéphale de leur victime, des ondes radars de voix perverses chantant en « sardine » des fragments de La Marseillaise. Ces ondes nocives, à la voix profane et désobligeante, cherchant à calomnier des personnes et contenant de fausses vérités, inhibent la pensée critique de la victime, pour la pousser à la perversion contre ces personnes. Ces pervers narcissiques de la DGSE/DST, se disant patriotes, cherchent toujours à poser l’État français en victime. Ainsi, ils se donnent le droit de rayonner leur victime, avec des ondes nocives et intelligentes, au nom de l’État français. Leur tactique ultime, basée sur la menace et la discrédibilité, est d’emballer la police et la justice, pour faire passer la victime pour une folle et irresponsable de ses actes. Dans la peur et la souffrance, la victime dépose des plaintes à répétition. La répétition de plaintes en diminue la gravité et elles deviennent peu crédibles pour la police. Nous savons tous qu’une personne, vue comme dangereuse et menaçante par les autorités judiciaires, est facile à écarter de la société. Ces pervers narcissiques de la Défense Française se donnent toujours le beau rôle d’être bons et dévoués pour les gens. Leur uniforme, synonyme de protecteur de la France, induit une croyance fausse qui convainc l’autre. Ces mensonges, sous le couvert du « secret défense », importent peu pour ces tortionnaires et harceleurs par ondes nocives et intelligentes. En utilisant des ondes militaires, ils usent de la santé de leur victime, à répétition, pour la faire sombrer dans l’angoisse, la dépression et la leucémie. Ils ne cesseront pas de semer le doute sur l’honnêteté de la victime, jusqu’à sa mort. Ces agents de la DGSE/DST sont de véritables caméléons, aptes à miner la vie privée de leur victime dans l’ombre, par leurs connaissances militaires et surtout par l’utilisation d’armes hautement technologiques… »
la suite à voir sur ce lien
http://rudy2.wordpress.com/a-tortures-en-france-par-dispositifs-a-energie-dirigee-et-psychotroniques-tentatives-de-meurtre/
4°) Témoignage 4
« Le juge a ordonné  il y a quelques jours  la remise,dans un délai de deux mois maximum, des informations détenues à mon insu dans un fichier(CRISTINA) géré par  les  services du ministère de l’intérieur. Ma vie est depuis en grand danger .Je tiens à le signaler à mes proches,ma famille et  à l’ensemble des victimes de France et d’Europe avec lesquelles j ‘ai eu des échanges,à la justice et à l’ensemble des organisations des droits de l’homme »  http://dbabou.blogspot.fr/.
5°) Témoignage 5
Les armes psychotroniques sont de nouvelles ARMES de GUERRE.  Redoudables et classées SECRET DEFENSE, elles sont entre les mains du pouvoir et non entre les mains de petits groupes  ou de bandes organisées.
«Les armes psychotroniques (de manipulation par ondes électromagnétiques) sont des armes invisibles, on ne sait pas d’où vient l’attaque, on ne peut rien sentir, rien localiser, rien comprendre sur l’origine des troubles, rien faire pour se défendre, rien prouver quant à leur emploi. Les victimes éventuelles n’ont aucun recours et les conventions internationales sur les armes risquent d’être inopérantes. »
6°) Témoignage 6
Marc FILTERMAN (français) a débuté sa carrière à l’armée, qu’il a quittée en 1985 pour se consacrer à des recherches sur l’électronique de défense. En relation avec des experts du monde entier, il est devenu l’un des meilleurs spécialistes de la guerre non conventionnelle, ce qu’a confirmé le succès de la première édition de son livre « Les armes de l’ombre » ;  dans son livre, il explique les différentes armes sécrètes utilisées de nos jours
Vous pouvez télécharger son livre dans:  http://www.histoireebook.com/index.php?post/Filterman-Marc-Les-armes-de-l-ombre
7°) Témoignage 7
: http://rudy2.wordpress.com/a-interview-accorde-a-un-ex-agent-des-services-secrets-surveillance-secrete-et-torture-par-radiations-par-les-services-secrets/
8°) Témoignage 8
Voir les travaux  du Docteur SANDERS (celui qui a conçu la puce pour les implants),  ceux de José DELGADO (qui a déjà implanté beaucoup de personnes depuis les années 1950), et le DR RAUNI KILDE de Finlande ( qui se bat sur tous les fronts depuis des années pour dénoncer le gang stalking)…pour comprendre que c’est un problème qui relève des pouvoirs publics  ou des États et non de simples petits groupes.
https://covherfrance.wordpress.com/les-implants-travaux-de-j-delgado-du-dr-sanders/
9°) Témoignage 9
http://beforeitsnews.com/conspiracy-theories/2014/08/why-does-the-us-government-target-innocent-citizens-for-gang-stalking-2464840.html

10°) Témoignage 10

« LES RESPONSABLES FRANÇAIS DES EXPÉRIMENTATIONS SUR HUMAINS NON CONSENTANTS »

d’autres témoignages viendront compléter ceux-là.

V°)LEUR PHILOSOPHIE

 » PAS VU , PAS PRIS   » .
Même philosophie que celle des services secrets français (rappelez-vous de l’affaire Raimbow warrior avec green-peace en 1985).
Tout est fait pour ne laisser aucune trace sur leur chemin. Comme des bandits de 4 chemins, ils n’hésitent pas à « voler, violer, humilier, détruire, piller, s’accaparer des biens d’autrui, massacrer, tuer… » en toute impunité. Les moyens technologiques que nous possédons aujourd’hui (satellites, implants, micro-caméras…) leur permettent de réussir leurs méfaits sans état d’âme, sans être vu, sans être pris. La loi est avec eux car ils connaissent cette loi et savent la contourner.
Cette méthode n’est pas nouvelle , elle existe depuis très longtemps.
« tout homme s’il peut commettre un méfait sans être vu, pris, puni, le fera sans hésiter. S’il ne le fait pas, c’est uniquement par peur d’être puni par la loi des hommes ou de Dieu, ou bien par la morale. Telle est la leçon de l’histoire de Gygès que Platon fait raconter à Glaucon, un des personnages de la République. »
SOCRATE disait aussi que le plus GRAND des maux du monde était l’INJUSTICE.
L’injustice,  les victimes du gang stalking la vivent tous les jours impunément, malgré la loi, malgré toute la panoplie d’institutions existantes de lutte  pour les droits de l’homme dans le monde, malgré les droits de l’homme inscrits dans la constitution de chaque pays.

 

VI°) LEUR APPARITION
Il est très rare que les tortionnaires se manifestent. Ils sont très prudents et ne se manifestent que par des intermédiaires ou par personnes interposées qui sont leurs PIONS. Ils font tout leur possible pour ne jamais laisser de traces, c’est leur RÈGLE PREMIÈRE. Néanmoins, parfois ils sont confrontés à des victimes qu’ils n’arrivent plus à gérer,  et là ils envoient des MENACES. C’est le cas avec Aicha THIAM qui a reçu ce mail avec plein de mails de dérivés de la police, un lien avec une personne décapitée et des maisons qui s’écroulent. Toujours à l’intérieur de ce lien, « le suicide » de beaucoup de banquiers…
Yves Weinachter <marie.adelheid.1924@gmail.com>
à:
 romain.nettgen@police.etat.lu,
joseph.schmit@police.etat.lu,
patrice.solagna@police.etat.lu
cc:
 ernest.kohn@police.etat.lu,
serge.parage@police.etat.lu,
joel.marx@police.etat.lu,
marc.dumont@police.etat.lu,
philippe.schrantz@police.etat.lu,
donat.donven@police.etat.lu,
jeff.neuens@police.etat.lu,
xavier.bettel@facebook.com,
xavier.bettel@me.etat.lu,
president-elect@ec.europa.eu,
jacques.santer@me.etat.lu,
cdallagnol@chd.lu,
francine.closener@facebook.com,
equipe@metatv.org,
info@luxprivat.lu,
news@rtl.lu,
info@amnesty.lu,
contact@tvlibertes.com,
ladyvousecoute@telesud.com,
marine.lepen@frontnational.com,
jean-marie.lepen@frontnational.com,
gleism@pt.lu,
covher.france@gmail.com
Date:
 28 novembre 2014 18:48
Objet:
 Aicha THIAM sera-t-elle cuite ce week-end?
Envoyé par:
 gmail.com
signé par:
 gmail.com
Bandenhauptführer Romain NETTGEN, Bandenhauptbeiführer Joseph SCHMIT,
PJ Hauptführer Patrice SOLAGNA,
Vous n’auriez pas abandonné vos postes «Computrace» pour aller cuire
Aicha THIAM?
Jean-Marc FALCONE connaît-il http://jimstonefreelance.com/ et
sera-t-il cuit ce week-end ou un autre week-end?
— Ils  leur arrivent aussi d’essayer nous nous faire envoyer de la désinformation. C’est par exemple ce message  envoyé dans le blog de covherfrance :
 »  Ce crime est né en Allemagne. Le harcèlement électronique ne vient que de là-haut, vous (planant drones de surveillance – UAV ou MAV de)!  Aucune expérience de gouvernement – NO et NO police secrète militaire ou d’autres travaillent: La criminalité organisée UNIQUEMENT PRIVÉ pour le meurtre des objectifs de temps à autre plus, de les laisser tomber malades par cancer pour les assurances vivre à l’étranger PAR Identy VOL! Regardez à Deep Web où purps de ce crime vendre et acheter des scans de passeport. remscheider.wordpress.comx        le 20/10/2014″
C’est grâce à message que cette page a été créée.  Quelques jours plus tard, on a entendu à la TÉLÉ française que de drôles de drones survolaient un peu partout le territoire français?!?!?

 

VII°) LEUR COMMUNICATION

Ils communiquent souvent en dehors des MOTS.
Rappel : les mots est le moyen de communication essentiel des hommes entre eux. Néanmoins, il faut se rappeler que la COMMUNICATION NON VERBALE existe.
C’est cette communication que les harceleurs utilisent avec leurs victimes pour toujours respecter le « PAS VU, PAS PRIS ». Ce sont par exemple les klaxons, les sirènes de police qui accompagnent une victime dans ses déplacements ou chez elle. Ce sont aussi les blocages administratives des victimes auprès des services publics ; c’est aussi pour une victime l’impossibilité d’accéder à une page internet parce que les harceleurs sont derrière et ont la main sur cet ordinateur…
Ainsi Ervin GOFFMAN raconte que :
 « les individus se retrouvent réunies en des circonstances qui n’exigent pas que les paroles soient échangées ; ils s’engagent néanmoins  qu’ils le veuillent ou non dans une forme de communication, c’est LE DIALECTE DES ATTITUDES ET DES GESTES INDIVIDUELS, qui tend à susciter chez l’acteur ce qu’il suscite dans son entourage »

VII°) LES POINTS FORTS , LES POINTS FAIBLES DES BOURREAUX OU TORTIONNAIRES

1°)LES POINTS FAIBLES

-ils n’aiment pas qu’on leur fasse de la publicité (par exemple faire des tracts et les distribuer auprès de la population
-ils n’aiment pas que les victimes parlent ou écrivent ce qu’elles vivent
-ils n’aiment que les victimes aillent auprès des médias
-ils n’aiment pas que les victimes les oublient un seul instant, ou que la victime soit indifférente à leur mascarade
-ils n’aiment pas que la victime soit heureuse ou qu’elle soit entourée d’autres personnes qui peuvent être des TÉMOINS de ce qu’elle vit
-Si la victime femme était célibataire avant le ciblage, il est hors de question pour eux qu’elle se marie ou qu’elle refasse sa vie avec un homme. Donc femmes célibataires ciblées, il faut trouver un homme coûte que coûte!?!
……..
2°)LES POINTS FORTS
-ils ont beaucoup de moyens (financiers, matériels, physiques, humains, logistiques…)
-ils ont beaucoup de pouvoir (ils peuvent faire pression à toute structure appartenant ou non à l’administration jusqu’ au sommet de l’État)
-ils ont le pouvoir de manipuler DE FORCE les victimes, qu’elles le veuillent ou non.
-ils aiment que la victime soit à leurs pieds, qu’elle pense sans cesse à sa malheureuse situation, qu’elle s’isole et qu’elle souffre en silence
….
Apprenons aussi à les connaître et à faire ce qu’ils n’aiment pas, ce ne sera que justice.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s